Retour Pages Persos

Université de Lyon

COURS de Jean-Claude Régnier

Professeur des Universités

 Approches quantitatives (Niveau L3 Licence SSE Sciences de l'éducation)

 Approches quantitatives (Niveau M1 Master de sciences et pratiques d'éducation et de formation)

Approches quantitatives (Niveau M2 Master Recherche : sciences et pratiques d'éducation et de formation)

 Approches qualitatives (Niveau M1 Master de sciences de l'éducation)

Approches quantitatives : statistique et traitement de données

Code APOGEE : 3PAKSTA5

Problématique : Comment faire pour…?

 - expliciter les questions d’une problématique dont les réponses relèvent d’une approche statistique,

- décrire, traiter, analyser des données de manière pertinente, dans le cadre d’une étude des domaines des sciences humaines et sociales,

- lire avec un regard critique les conclusions de diverses études statistiques apparaissant dans des rapports de recherche en Sciences de l’Éducation,

- exploiter des notions et des démarches mathématiques à des fins d’outils

Architecture du cours et contenu :

Des situations d'étude construites pour mettre en œuvre les outils conceptuels et techniques de base de la statistique descriptive et exploratoire et quelques-uns de la statistique inférentielle (probabilité, échantillonnage, test statistique, estimation statistique) sont proposées pour acquérir les notions les plus utiles et maîtriser ces outils.

Ces situations doivent permettre de s’exercer à…

- un raisonnement intégrant l’idée de "risque d’erreur" dans l’énoncé de ses conclusions.

- l’interprétation de phénomènes éducatifs sur la base de données statistiques sur des "faits éducatifs" et sur des relations entre ces "faits"

- la communication des résultats des analyses des données en distinguant clairement le modèle utilisé, de la réalité qu’il est supposé représenter, en séparant bien les traitements menés à l’intérieur du modèle, des interprétations reformulées dans le contexte du problème.

- l'utilisation d'une calculatrice scientifique simple.

 Chaque fois que l'occasion se présente, les notions abordées sont resituées dans une perspective historique et épistémologique au sein de la STATISTIQUE, et dans leur relation au domaine mathématique.

Compétences terminales évaluées :

- lire des données statistiques,

- mettre en œuvre des outils conceptuels et techniques statistiques effectivement étudiés au cours du semestre, à partir d'une situation d'étude et en faisant usage d'une documentation apportée par l'étudiant,

- utiliser une calculatrice scientifique simple.

- rédiger une conclusion et une interprétation personnelle,

- communiquer par écrit l'explicitation d'un raisonnement statistique,

- communiquer par écrit les résultats d'une analyse et d'un traitement de données en utilisant divers registres sémiotiques d'expression (texte, tableau, graphique)

Ouvrages parmi de nombreux :

- Statistique appliquée à la psychologie, (1989) Louise Martin, Gérald Baillargeon, Éditions SMG, 799 p

- Enseigner la Statistique du CM à la Seconde. Pourquoi ? Comment ? , (1998) Girard, JC, Gros, D, Planchette, P, Régnier, JC, Thomas, R, IREM de Lyon, 203 p

- Statistique, Documents autocorrectifs et auto-évaluatifs d'aide à l'apprentissage, (1994 Livrets n°1 et 2, 1995 Livrets n°3 et 4) et Cours polycopiés (2000) – Jean-Claude Régnier, ISPEF-Sciences de l'éducation, Université Lyon 2

Retour au début

Méthodes quantitatives

Code APOGEE : 4PAKQNT1

Problématique : Comment faire pour…?

- expliciter les questions d’une problématique dont les réponses relèvent d’une approche statistique,

- décrire, traiter, analyser des données de manière pertinente, dans le cadre d’une étude des domaines des sciences humaines et sociales,

- lire avec un regard critique les conclusions de diverses études statistiques apparaissant dans des rapports de recherche en Sciences de l’Éducation,

- exploiter des notions et des démarches mathématiques à des fins d’outils,

- exploiter des outils informatiques pour assister le chercheur dans les traitements et analyses des données,

Architecture du cours et contenu :

Des situations d'étude construites pour mettre en œuvre les outils conceptuels et techniques de base de la statistique inférentielle (probabilité, échantillonnage, test statistique, estimation statistique) sont proposées pour acquérir les notions les plus utiles et maîtriser ces outils.

Ces situations doivent permettre de s’exercer à…

- un raisonnement intégrant l’idée de "risque d’erreur" dans l’énoncé de ses conclusions.

- l’interprétation de phénomènes éducatifs sur la base de données statistiques sur des "faits éducatifs" et sur des relations entre ces "faits"

- la communication des résultats des analyses des données en distinguant clairement le modèle utilisé, de la réalité qu’il est supposé représenter, en séparant bien les traitements menés à l’intérieur du modèle, des interprétations reformulées dans le contexte du problème.

- l'utilisation d'une calculatrice scientifique simple.

- l'utilisation de logiciels de traitements statistiques

Chaque fois que l'occasion se présente, les notions abordées sont resituées dans une perspective historique et épistémologique au sein de la STATISTIQUE, et dans leur relation au domaine mathématique.

Dans ce cours, un intérêt particulier est porté aux statistiques de rang

Compétences terminales évaluées :

- lire des données statistiques,

- mettre en œuvre des outils conceptuels et techniques statistiques effectivement étudiés au cours du semestre, à partir d'une situation d'étude et en faisant usage d'une documentation apportée par l'étudiant,

- utiliser une calculatrice scientifique simple.

- rédiger une conclusion et une interprétation personnelle,

- communiquer par écrit l'explicitation d'un raisonnement statistique,

- communiquer par écrit les résultats d'une analyse et d'un traitement de données en utilisant divers registres sémiotiques d'expression (texte, tableau, graphique)

ouvrages parmi d'autres :

MARTIN, L., BAILLARGEON, G. (1989) Statistique appliquée à la psychologie, Editions SMG, 799p.

SPRENT, P., traduit par LEY, J.P. (1982) Pratique des statistiques non-paramétriques, Éditions INRA, Paris, 294p.

GRANGE, D., LEBART, L., & coll. (1994)  Traitements statistiques des enquêtes, Dunod, Paris, 255p

 

Retour au début

Méthodes qualitatives

Code APOGEE : 4PAKQLT1

Problématique : Comment faire pour…?

- expliciter les questions d’une problématique dont les réponses relèvent d’une approche dite qualitative,

- recueillir, décrire, traiter, analyser des données qualitatives de manière pertinente, dans le cadre d’une étude des domaines des sciences humaines et sociales,

- lire avec un regard critique les conclusions de diverses études dites qualitatives apparaissant dans des rapports de recherche en Sciences de l’Éducation,

- exploiter des démarches, des méthodes dites qualitatives à des fins d’outils de recherche,

- exploiter des données textuelles

 

 

Architecture du cours et contenu :

L'usage a consacré les termes de méthodes qualitatives et méthodes quantitatives. Que recouvrent-ils ? Comment des méthodes peuvent-elles être qualifiées de quantitative ou qualitative ?

Un premier objectif est de tenter de comprendre ces deux options méthodologiques, de repérer leurs usages associés aux finalités de la recherche, ainsi que les représentations sociales véhiculées au sein de la communauté scientifique.

Un second objectif est de compléter la boîte à outils construite au travers des cours dits de méthodes quantitatives par des traitements de données qualitatives, recueillies au travers d'entretiens, de questionnaires ou d'observations. En particulier un travail autour du logiciel SPAD.T sera conduit pour l'aide aux traitements des données textuelles.

Un troisième objectif est de conduire un travail de réflexion sur les techniques de recueil ou de construction des données.

Compétences terminales évaluées :

– rédiger sous forme synthétique une réflexion argumentée à propos des méthodes qualitatives et sur les diverses techniques qui leur sont rattachées, et mettant en évidence quelques savoir et savoir faire requis.

- exploiter un questionnement à propos des méthodes qualitatives fourni par l’enseignant qui selon le cas choisi par l’étudiant portera sur un document :

soit proposé par l’enseignant,

soit apporté par l’étudiant, en relation directe avec les méthodes mises en œuvre dans le cadre du travail de recherche pour l’élaboration du mémoire,

soit élaboré spécifiquement par l’étudiant en accord avec l’enseignant mettant en œuvre des notions, concepts et techniques du domaine des méthodes qualitatives.

- exploiter une documentation personnelle apportée.

Ouvrages parmi d'autres:

LEBART L., SALEM A., Statistiques textuelle, Paris : Dunod, 1994, 342p.

HUBERMAN A.M., MILES M.B., (traduit de l'anglais par DE BACKER et LAMONGIE), Analyse des données qualitatives, recueil de nouvelles méthodes, Bruxelles: De Boeck Université, 1991, 480p.

Ouvrage collectif sous la direction d'Alex Mucchielli, Dictionnaire des méthodes qualitatives en sciences humaines et sociales, Armand Colin, 1996.

POURTOIS, JP, DESMET, H., 1997, Epistémologie et instrumentation en sciences humaines, Mardaga, Liège, 2ème édition, 235p

Retour au début